14/04/2021

Alexandre Anstett, Meilleur Apprenti de France, à Limas

De l’or dans les mains


Et une… et deux… et trois médailles d’or ! Tout juste âgé de 18 ans, Alexandre Anstett, en terminale Bac Pro Maintenance des Véhicules au CFAB* de Limas, a remporté haut la main les épreuves de mécanique et a été sacré Meilleur Apprenti de France.
 
50 candidats, 7 finalistes, un titre
C’était le 13 mars dernier, à Mulhouse. Il faisait partie des 7 finalistes, sélectionnés à l’issue du concours départemental et régional, parmi une cinquantaine de candidats, au mois d’octobre, à Mâcon. Il s’était alors fait remarquer en remportant deux médailles d’or lors de sa qualification pour les épreuves nationales. Il raconte : « Ce concours en mécanique était une première pour moi. Je ne m’attendais pas à une troisième médaille d’or en national ». Et Alexandre Anstett a d’autant plus de mérite qu’il a concouru avec une clavicule fracturée !
 
Un mental d’acier
C’est ainsi qu’avec son seul bras valide, il a passé toutes les épreuves de mécanique qui consistaient en un montage électrique, une identification de pièce, un diagnostic moteur, une géométrie, un démontage, remontage et métrologies sur moteur et enfin, un démontage remontage d’une boîte de vitesses. La pratique en compétition du cyclisme et de la course à pied l’a certainement aidé à se forger son mental d’acier.
 
Motivation, volonté et travail
Très fier, son patron Guy Fiard, gérant du garage du même nom à Beaujeu, n’est pas pour autant surpris : « Alexandre a commencé son apprentissage chez nous en août 2018. Il avait déjà de très bonnes notes à l’époque. C’est un excellent apprenti : il est très motivé et n’abandonne jamais. Nous l’avions aidé à se préparer, notamment sur l’épreuve de la boîte de vitesses. J’étais confiant lorsqu’il est parti à Mulhouse. Je suis aujourd’hui fier de son parcours et de ses résultats. Il mérite de réussir ! ». « J’ai aussi été bien accompagné par mon tuteur en entreprise, Fabien Brothier », poursuit le jeune homme, reconnaissant.  « Au CFAB, c’est M. Rouchon qui m’a beaucoup suivi, ainsi que M. Caroux, mon professeur principal ».
 
En route vers l’avenir

Et maintenant, que va devenir le Meilleur Apprenti de France en mécanique ? « L’année prochaine, je souhaiterais suivre une formation de mécanicien de compétition, soit à l’école de la performance à Nogaro (32), soit à la FFSA Académie au Mans (72) ». Son projet ? « Travailler en tant que mécanicien de compétition comme pour le championnat du monde d’endurance avec les 24h du Mans ». Nous lui souhaitons une belle et longue route !
 
* Centre de Formation d’Apprentis du Beaujolais (Campus Martelet de Limas)

Actualites - Alexandre.jpg
20210414 - Alexandre Anstett _3_.jpg
20210414 - Alexandre Anstett _7_.jpg
20210414 - Alexandre Anstett _2_.jpg